Retour à la liste

La recherche au service des aînés vivant seuls

Comment le milieu de vie, urbain, rural ou banlieusard influence-t-il la qualité de vie des aînés vivant seuls? Les hommes s'en sortent-ils mieux que les femmes? Quels sont les constats et les bonnes idées des gens de terrain, fournisseurs de services à domicile et responsables d'organismes communautaires? Ce ne sont que quelques unes des questions auxquelles Michèle Charpentier et son équipe vont s'attaquer dans le cadre d'un important projet de recherche de l'UQAM, « Vieillir et vivre seul-e. Comprendre la diversité des expériences et repenser les pratiques ».

Considérant que le fait de vivre seul augmente avec l'âge et que la population aînée ne fait qu'augmenter (le tiers des aînés vivaient seuls au Québec en 2012 selon Statistique Canada), cette situation touchera un nombre grandissant de Québécois. Il devient donc important de connaître les différents défis auxquels font face ces personnes et de réfléchir aux outils pouvant être développés pour les soutenir et leur permettre de demeurer intégrées à leur communauté.

S'échelonnant sur 3 ans, ce projet, qui s'inscrit dans le cadre du programme Québec ami des aînés, recevra 250 000 $ du Ministère de la Famille et des aînés. L’organisme international Les Petits frères et le réseau de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) sont également partenaires du projet.

Titulaire de la Chaire de recherche sur le vieillissement et la diversité citoyenne à l’UQAM, Michèle Charpentier s'est entourée d'une équipe multidisciplinaire composée de chercheurs en sociologie, économie et sexologie, qui « veulent éviter l’approche misérabiliste du phénomène du vieillir seul à domicile et chercheront plutôt à reconnaître les compétences des personnes âgées à penser à leur condition, leur pouvoir d’agir et leur capacité à participer à la vie collective1 ».

L'équipe produira, au terme de la recherche, un guide de survie pour les personnes âgées vivant seules visant à les aider dans leur vie de tous les jours, ainsi qu'un guide pour les intervenants répertoriant les meilleures pratiques mises au jour au cours de la recherche. Un projet à suivre!

 

Sources :

Journal de Montréal - Vieillir en solo, vaste recherche sur 3 ans réalisée par l’UQAM

Les Petits Frères – La chaire stratégique de recherche UQAM sur le vieillissement et la diversité citoyenne et les Petits Frères présentent Naviguons ensemble

 

1 Actualités UQAM - Vieillir en solo, citation de Michèle Charpentier.

Trouvez des offres et des aidants bientôt
dans toutes les provinces et territoires du Canada
  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Nunavut
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan
  • Terre-Neuve-et-Labrador
  • Territoires du Nord-Ouest
  • Yukon