Retour à la liste

Vivre vieux et en santé : mode d'emploi

On le sait, Yvon Deschamps nous l'a dit, « Vaut mieux être riche et en santé que pauvre et malade ». Avec les avancées en médecine, on pourrait effectivement s'attendre à vivre plus longtemps et en meilleure santé, même si pas plus riches. Cependant, même si l'espérance de vie ne cesse de croître au Canada (79 ans pour les hommes, 83 ans pour les femmes, Statistiques Canada 2012), le nombre d'années que l'on risque de passer en mauvaise santé, lui aussi a augmenté, passant de 6 ans en 1998 à 9 ans aujourd'hui. Comment fait-on pour ne pas se joindre à ces statistiques? C'est simple : en bougeant!!

Mylène Aubertin-Leheudre, professeure au département des sciences de l’activité physique de l’UQAM étudie avec son équipe les aspects physiologiques du vieillissement et de l’exercice, notamment comment l’activité physique peut ralentir le processus de vieillissement. AideXpress a répertorié pour vous quelques conclusions de ses études.

Comment le corps vieillit-il?

À partir de 30 ans, les hormones de croissance commencent à décliner, puis la masse osseuse et musculaire diminue de 1 à 3% tous les 10 ans au profit de la graisse jusqu'à 50 ans pour les femmes et 60 ans pour les hommes. Ensuite, si on ne bouge pas assez, ce déclin ne va qu'en s'accélérant. Au delà des différences génétiques entre les individus pouvant influencer la rapidité du déclin, les saines habitudes de vie sont un facteur crucial. Or, Mylène Aubertin-Leheudre estime que 60 % des Canadiens de 65 ans et plus sont sédentaires, soit qu'ils ne pratiquent aucune activité physique.

Mobilité = Qualité de vie

Un des facteurs étudiés par Mme Aubertin-Leheudre est la qualité musculaire, un excellent indicateur de mobilité chez les ainés. En effet, un muscle en bonne santé prévient les chutes, ce qui prévient à son tour d'autres types de problèmes. Au Canada, 18 % des personnes de 65 ans et plus ayant subi une blessure mineure (fracture, entorse) vivent dans les mois suivants un déclin fonctionnel dont certaines ne se remettent jamais, même si elles étaient en bonne santé avant. Une trouvaille intéressante des recherches de Mme Aubertin-Leheudre est que la qualité musculaire, pour qui est actif physiquement, est la même, à 20 qu'à 70 ans! Pratiquer une activité physique peut prévenir trois types de problèmes : les maladies cardiovasculaires, la perte de qualité musculaire, et la préservation du système cognitif.

Préserver la qualité musculaire en 4 questions :

1- Quelles activités physiques augmentent les chances de préserver la qualité musculaire ?

  • Avant 60 ans : il est nécessaire de faire des exercices de musculation.

  • Passé 60 ans : il est suffisant de faire des exercices d’aérobie (marcher sur un tapis roulant, s'exercer sur une machine elliptique) ou de corps et d’esprit (taï-chi, yoga).

2- Est-il trop tard pour les sédentaires?

  • Non! Pas du tout! En 12 semaines d'entraînement, à raison de 2 entraînements par semaine, les aînés peuvent améliorer leur qualité musculaire de près de 180%!

3- Les « anciens actifs » devenus sédentaires ont-ils un avantage?

  • Un peu, puisqu'ils disposent d'un « capital de réserves », pas plus facile à activer pour eux que pour les sédentaires, mais les anciens actifs peuvent être plus persévérants à l'effort.

4- Existe-t-il des moyens de s'entraîner à la maison?

  • Oui! Mme Aubertin-Leheudre a réalisé une étude, subventionnée dans le cadre du programme MITACS, sur sur l'utilisation à la maison de la technologie Jintronix par des personnes âgées suite à une visite aux urgences pour des blessures mineures. Les résultats, tant au niveau de l'amélioration physique des personnes qu'au niveau de leur acceptation de l'outil et leur motivation à l'utiliser, sont très prometteurs.

«J'aime penser qu'on en arrivera à ce que la machine s'arrête d'épuisement sans passer par l'étape des maladies liées à l'âge. Cela permettrait aussi de réduire les coûts de notre système de santé, dont 65% sont dus au vieillissement.» - Mylène Aubertin-Leheudre

Préserver la santé tout au long de la vie, c'est aussi préserver la richesse collective pour vieillir riches et en santé!

Sources :

Actualités UQAM - Huiler la machine

La presse - Ralentir le vieillissement par l'activité physique

Trouvez des offres et des aidants bientôt
dans toutes les provinces et territoires du Canada
  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Nunavut
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan
  • Terre-Neuve-et-Labrador
  • Territoires du Nord-Ouest
  • Yukon