Retour à la liste

La discrimination envers les aînés, un problème mondial

À l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, qui a eu lieu le 1er octobre 2016, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a présenté son son "Rapport mondial sur le vieillissement et la santé", qui montre à quel point la lutte envers l'âgisme doit se faire à l'échelle mondiale. Qu'est-ce que l'âgisme? Comme le racisme et le sexisme, l'âgisme est un phénomène de ségrégation, de discrimination et de manque de respect en fonction de l’âge plutôt que de la race ou du sexe. Et, contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'âgisme est très répandu et nuit à l'avancement de nos sociétés.

Le vieillissement, c'est pas juste en Occident. C'est un phénomène auquel font face un nombre croissant de pays en voie de développement. Les personnes de 60 ans et plus, qui étaient 900 millions en 2015, seront 2,1 milliards en 2050, soit autant que les moins de 15 ans. C'est une part importante de la population et l'âgisme limite leur contribution à la société. En effet, le manque de respect et la discrimination envers les aînés affecte négativement leur santé et les isole. Une Enquête sur les Valeurs Mondiales (WHO World Values Survey), menée auprès de plus de 83 000 personnes de 57 pays différents et évaluant les attitudes envers les personnes âgées, a trouvé que 3 personnes sur 5 estiment que les aînés subissent de la discrimination de la part des gens de tous les groupes d’âge.

Cependant, cette discrimination n'est pas toujours consciente et n'est pas qu'au niveau individuel. L'image des personnes âgées que nous donnent les médias (fragiles, dépendants, dépassés) fait partie du problème : tout le monde ne décline pas à la même vitesse, et le fait de coller ces étiquettes à tout un groupe d'âge identifie ces gens comme un fardeau. Dans les faits, pourtant, bon nombre d'entre eux contribuent à la société. Que ce soit par le travail, le bénévolat, le mentorat ou encore les soins aux petits-enfants ou aux proches malades, les aînés fournissent des services importants dont les sociétés ne sauraient se passer.

En plus d'être une perte de compétences, l'exclusion des aînés par des mesures discriminatoires comme la retraite forcée, la perte d'accès à l'emprunt, la ségrégation et le rationnement des soins de santé en fonction de l’âge, nuit à la santé de ceux qui la vivent. En effet, les personnes âgées qui vivent mal leur vieillissement vivent 7,5 ans de moins, et ce en moins bonne santé. Comme le disait John Beard, Directeur du Département Vieillissement et qualité de vie à l’OMS, « Il est temps de cesser de définir les gens en fonction de leur âge et il en résultera des sociétés plus prospères, équitables et plus saines ».

 

Sources :

Actu Santé.net - La santé des personnes âgées influencée par les discriminations

Espace Manager - Discrimination à l’encontre des personnes âgées : L’ONU condamne toute forme d’exclusion

Le Figaro - L'OMS alerte sur les discriminations dont sont victimes les personnes âgées

L'Orient le jour - L'OMS s'inquiète de la ségrégation envers les personnes âgées

 

Trouvez des offres et des aidants bientôt
dans toutes les provinces et territoires du Canada
  • Alberta
  • Colombie-Britannique
  • Île-du-Prince-Édouard
  • Manitoba
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Écosse
  • Nunavut
  • Ontario
  • Québec
  • Saskatchewan
  • Terre-Neuve-et-Labrador
  • Territoires du Nord-Ouest
  • Yukon